Tumblelog by Soup.io
Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

March 27 2017

11:49

Visites : journées portes ouvertes sur la fouille archéologique romaine

Sur le site de l'ancienne gendarmerie d'Uzès, les archéologues de l’Inrap invitent le public à découvrir la fouille archéologique romaine sur le site de l'ancienne, les samedi 1er et dimanche 2 avril 2017 de 10h à 12h15 (dernier départ de visite) et de 14h à 17h15 (dernier départ de visite). 

Une équipe d’archéologues met actuellement au jour, sur prescription de l’État (Drac Occitanie), une partie du passé d'Uzès, de l'Antiquité au Moyen Age. Ces fouilles ont été confiées à l'Inrap par la Région Occitanie, à l'occasion de la construction d'un internat commun aux lycées Gide et Guynemer sur le site de l’ancienne gendarmerie. 

Pour la première fois, les archéologues documentent la ville romaine d'Ucetia ; ils ont, notamment, dégagé une mosaïque de 60 m² qui sera prochainement déposée pour être conservée. 

Pour en savoir plus sur les modalités d'inscription pour la visite de la mosaïque romaine d'Uzès >>>

Lieu : place Adolphe Bosc (en face de l’entrée du Lycée Charles Gide) - 30700 Uzès.

March 23 2017

23:00

L'art des belles histoires

L'art des belles histoires Pierre Chavagné a publié "Les Duellistes" aux éditions Albin Michel. Il s’inspire de faits réels romancés.

March 17 2017

15:59

Journées européennes des métiers d'art décalées à Uzès au 24, 25 et 26 mars 2017

Alors que les rencontres nationales des arts et métiers démarrent en avril, Uzès anticipe les festivités, les vendredis 24, samedi 25 et dimanche 26 mars. Venez découvrir les talents, les arts appliqués et les métiers de la main. Programme et diaporama à découvrir.
Journées européennes des métiers d'art décalées à Uzès au 24, 25 et 26 mars 2017
Uzès décale ses journées européennes des métiers d'art en cohérence avec le lycée Georges Guynemer qui ouvre ses portes aux savoir-faire, les vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 mars 2017. A cette occasion la ville bouillonne d'artistes à découvrir sur différents sites, à l'hôtel de ville ou dans leurs ateliers. Une découverte singulière du patrimoine vivant attend les visiteurs.

Christine Troussier, proviseur du lycée des métiers d'art accueille dans l'établissement régional, 280 lycéens pouvant 320 élèves dans son établissement régional, spécialisé dans les métiers d'art du bois, du métal, de la pierre et du textile, "des arts appliqués aux métiers de la main".

"Les portes ouvertes se déroulent sur deux jours destinées aux scolaires le vendredi et au grand public, samedi." Elles s'articulent autour d'animations sur la sculpture, la ferronnerie, des mini-concours avec "de belles oeuvres réalisées, et des visites avec les enseignants". Elle ajoute "à cette occasion les personnes peuvent s'inscrire à des mini-stages de découverte, au lycée." Une tombola est organisée pour permettre de financer les équipements à la pointe du lycée régional.

"260 000 euros ont été investis dans une machine numérique pour pouvoir offrir aux élèves des formations de grande qualité, et de donner aux professionnels en formation continue dans la vie active des moyens supplémentaires, au cours de leur activité." Un lien avec le tissu économique que ce lycée reconnu soigne particulièrement. Les filières après bac ou troisième offrent de réelles perspectives et opportunités.

A découvrir au lycée des métiers d'art Georges Guynemer d'Uzès, place de Verdu, vendredi 24 mars de 13h à 16h et samedi 25 mars 2017 de 9h à 17h. Renseignements au 04 66 03 21 60 - site internet : www.lyc-guynemer-uzes.ac-montpellier.fr/

Des arts appliqués aux métiers d'art, composez votre programme
Journées européennes des métiers d'art décalées à Uzès au 24, 25 et 26 mars 2017
A l'hôtel de ville d'Uzès, place du Duché, et dans la ville, plus de trente artistes et artisans d'art à découvrir au cours de l'exposition dédiée avec des animations, démonstrations de calligraphie latine, dentelle au fuseau, présentation d’un atelier de restauration et démonstration de marqueterie, technique du collage.
 
Une animation spécifique autour d'un photographe à l'ancienne, technique à l'argentique est réalisée par "Le Pinaroïde de Fred". Ce studio photo ambulant est un laboratoire d’alchimie photographique dans lequel le public assiste à toutes les étapes de la création de son portrait. Un artisanat hybride mêlant technique argentique et numérique en passant par un développement dans du vin !  De nombreuses animations-surprises seront proposées.

Venez découvrir, tous ces talents : Magali AZAÏS, dentellière, Nicole BOULDOUKIAN, artiste sculpture, Guillaume BOURGOIN, ébéniste, maître artisan, CAP d'ébéniste et dessinateur d'ameublement de l’école de REVEL, issu du lycée des métiers d'arts d'Uzès, Corinne COUTANT, marqueterie, Palmyre DEBRAY, bijoux couture, Claudine DUMUR, sculptrice céramiste raku, Katrine GAULTIER, peinture sculpture, décoration d’intérieur, Eddy GOSSMANN, « L’Indiscret » , tapissier d’ameublement, HAKICAT, calligraphe et  peintre en décor, Clémence HYVONNET, artiste brodeuse, Barbara JACQUIN, création bijoux, Claudine JOB, peintre en décor, Brigitte MARTINEZ-MAYENOBE, création à partir de végétaux métamorphosés par collages et tissage champêtres notamment, Claire Sarasvati OGIER, sculptrice animalier, PHOSI, artiste technique du collage, Jacques ROUMANILLE, créateur mobilier contemporain, Mathilde TITONI,céramique, Arterre Création, Monique VASSEUR céramiste.

Uzès célèbre le patrimoine du vivant, voir aussi la rubrique artistes et artisans d'art sur www.uzes-culture.com  et sur place, en mairie d'Uzès le samedi 25 et dimanche 26 mars 2017 de 10h à 18h, salon Racine, place du Duché.
 

Boutiques-ateliers dans la ville en présence du créateur
Journées européennes des métiers d'art décalées à Uzès au 24, 25 et 26 mars 2017
vendredi 24 mars de 10h à 13h30  et de 14h30 à 18h   
samedi 25 mars de   10h à 13h30  et de 14h30 à 18h   
dimanche 26 mars de 11h à 13h et de 14h à 17h

Véronique BARON, création chaussures, et maroquinerie.
 Atelier « dans la garrigue » - 24 rue Grande Bourgade à Uzès

Nathalie HUET, céramiste
Atelier de fabrication - Place de l’esplanade et 1 rue Port Royal à Uzès
de 10h 30 à 18 h30 les trois jours
Visite de l'atelier, démonstration de tournage, alésage, ansage, décoration ...

Martine PECH, modiste
Boutique le Petit Béguin
30 rue Dr. Blanchard à UZES

Bénédikt AICHELE, joaillerie
 Quartier des arts - 2 Rue de la Calade à Uzès
Bijoux réalisés pour être portés et porteurs de sens. Depuis 1991, Bénédikt Aïchelé, donne corps à ses intuitions profondes, transcrit en bijou, avec sensibilité, un idéal particulièrement inspiré. Collection haut de gamme de bijoux contemporains, enrichie en permanence des recherches de l'artiste, comme la bague d'Union ou la bague Cube.


March 13 2017

12:40

Travaux rue Xavier Sigalon

A partir de lundi 13 mars et jusqu’au vendredi 14 avril, la rue Xavier Sigalon sera barrée à la circulation automobile.
 
L’ entreprise Société Gardoise de Construction intervient sur le bâtiment qui s’est écroulé il y a trois ans. Elle doit entreprendre des manœuvres délicates de déblaiement et de consolidation du bâti nécessitant la présence et la manipulation d’engins spécifiques. Pour des raisons de sécurité, la circulation piétonne sera donc également interdite la journée excepté entre 12h et 13h30 et entre 17h et 8h le lendemain matin .

Un affichage est apposé de part et d’autre du chantier pour informer les piétons de la déviation mise en place.
 

March 12 2017

23:00

Instantané : Bruno Le Roux à St-Laurent-la-Vernède

Instantané : Bruno Le Roux à St-Laurent-la-Vernède Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a inauguré la nouvelle caserne de gendarmerie de St-Laurent-la-Vernède le vendredi 10 mars 2017.
23:00

La réalité virtuelle qui soigne

La réalité virtuelle qui soigne Depuis quelques semaines, Nathalie Metz, coach de vie à St-Siffret, propose une nouvelle méthode pour changer ses comportements.

March 09 2017

10:15

La réfection de la toiture de l'ancien évêché d'Uzès avance à grands pas

La commune a démarré le 8 septembre 2016, le chantier de réfection des couvertures de l’ancien palais épiscopal d'Uzès datant du XVIIe siècle. Après cinq mois, point d'étape sur l'avancement des travaux, retour en images avec le diaporama. Publié le 02/03/2017 I Mis à jour le 09/03/2017
La réfection de la toiture de l'ancien évêché d'Uzès avance à grands pas
La commune a démarré le 8 septembre 2016, le chantier de réfection des couvertures de l’ancien palais épiscopal d'Uzès datant du XVIIe siècle. Depuis cinq mois, le visage du monument historique classé évolue, avec la volonté de préserver son aspect originel et de lui donner une seconde vie comme au temps des évêques à Uzès ou presque.

Pour Jean-Luc Chapon, maire d'Uzès ce bâtiment emblématique pour la ville mérite réflexion et réfection alors qu'il est cédé par le Département à la commune, il y a quarante ans "un cadeau qui commence à prendre tournure" explique-t-il. 

Le site abrite aujourd'hui le tribunal d'instance d'Uzès, la musée municipal Georges Borias, les archives municipales et deux associations, ainsi que des salles d'expositions. En 1974, une campagne de rénovation de travaux importants cause plus de mal que de bien. Elle avait entraîné la démolition de la voûte du rez-de-chaussée et l'effondrement du plancher haut d'une grande salle, en partie centrale.

Pour Gabrielle Welisch, architecte du patrimoine à Uzès en charge de la réfection des couvertures de l'ancien palais épiscopal,  à l'époque "le bâtiment est mal traité. Aujourd'hui, la mairie d'Uzès prévoit la protection pérenne par les toits. Un appel d'offres est lancé. Il se trouve être moins cher que l'enveloppe initiale. Il permet d'amorcer une réflexion plus globale. Les deux planchers effondrés dans les années 1970, par une dalle béton vont pouvoir être récréés." Ils permettront de relier les deux escaliers existants et de réutiliser ce patrimoine.  

Le maire d'Uzès se félicite des relations avec "la Direction régionale des affaires culturelles, la DRAC qui ne finance plus qu'à hauteur de 40% les chantiers de cette envergure aujourd'hui. Elle suit sur celui-ci à 50 % avec les partenaires Conseil régional et Conseil départemental." Il ajoute "la commune fait l'effort, elle est toujours bien notée à la DRAC, ce qui permet à la Ville de ne financer qu'à 25 ou 30%".

Ce projet s'inscrit dans une réflexion plus globale qui pourrait compléter la construction du futur centre culturel et de congrès du territoire à l'horizon 2019. "Nous n'avons pas de lieux pour les demandes de séminaires" ajoute-t-il. "Il est intéressant de mener une réflexion sur l'utilisation des salles en complément du projet prévu au Refuge avec le future centre de congrès, culturel, complément efficace".

Réhabilitation du fronton originel et découverte insolite
La réfection de la toiture de l'ancien évêché d'Uzès avance à grands pas
Uzès compte une quarantaine de monuments historiques inscrits. Ce bâtiment est classé depuis 1981. Il bénéficie d'un très grande attention de la part de l'architecte du patrimoine et des entreprises retenues Bourgeois à Fourques pour la toiture, comprenant la charpente, la couverture, la zinguerie et Vivian à Marseille pour la maçonnerie et la pierre de taille.

A ce jour, la moitié de la toiture a été réalisée en restituant les pentes d’origine avec la charpente en bois, l'abaissement des murs pour retrouver celle d'origine recouverte de tuiles canales. Le réfection des couvertures dans leur totalité représente 1 130 m2. Le bâtiment sera hors d'eau et hors d'air.

Gabrielle Welisch ajoute "côté cour d’honneur, façade ouest - façade principale,  la corniche d’origine modifiée au XIXe siècle, est restituée à l’identique de celle en place côté jardin de l’évêché, promenade. De même que le fronton d’origine, démoli en 1825, selon les descriptions d’archive 
est en cours d'exécution. Il est réalisé à 70% aujourd’hui." 


Le plafond à la française effondré du grand salon au 1er étage a été entièrement refait à l’identique de celui conservé au 2ème étage. Elle précise "ce plancher réalisé en bois, poutres maîtresses et solives, est complété d’un plancher connecté. Il s’agit de créer une liaison entre le bois et une dallette mince en béton armé.  Cette confortation permet de solidifier l’édifice et de créer, au centre de l’édifice un diaphragme qui n’existait pas."

Celui du grand salon au 2ème étage sera conforté et conservé. "Deux poutres maîtresses seront remplacées et une quinzaine de solives. Il est également doté d’un plancher connecté."

Au cours des travaux, une découverte sur la façade Sud, sous un faux plafond, vient d'être mise à jour dévoilant  "une corniche en encorbellement, ressemblant à un chemin de rondes – non daté à ce jour. Il pourrait s’agir d’un vestige du premier palais épiscopal, avant sa destruction au XVIIe siècle. Les investigations sont en cours pour intégrer cette découverte au projet de restauration globale" complète l'architecte du patrimoine. Le montant global des travaux et de la maîtrise d'oeuvre s'élève à  1 389 884 euros ttc  comprenant les subventions allouées sur le montant des travaux par la l'Etat, la DRAC Languedoc Roussillon à hauteur de 50%, la Région Occitanie et le Département.

Diaporama du chantier en cours : réfection des couvertures de l'ancien évêché à mi-parcours - 28/02/2017

March 08 2017

13:28

Carte d'identité, ce qui change à compter du 7 mars 2017

A compter du 7 mars 2017, la Préfecture en partenariat avec les mairies équipées du dispositif de recueil biométrique de délivrance des cartes d'identité et passeport met en oeuvre de nouvelles modalités de délivrance. En un clic en ligne. A Uzès, le système sera opérationnel courant mai.
Carte d'identité, ce qui change à compter du 7 mars 2017
À compter du mardi 7 mars 2017, de nouvelles modalités nationales permettent de mieux sécuriser la carte nationale d’identité, CNI, dont le format demeure inchangé et qui reste gratuite (sauf cas de perte ou vol comme c’est déjà le cas).

Ainsi, la demande de CNI sera donc effectuée selon les mêmes modalités que les demandes de passeports, par une instruction sécurisée et unifiée auprès des communes équipées de recueil de demandes de passeport et de CNI. 

En attendant qu'Uzès soit équipée, courant mai, pour la délivrance du passeport ou carte d'identité biométrique, il est proposé aux Uzétiens d'effectuer cette démarche :

- soit auprès d'une commune limitrophe équipée : Remoulins (téléphone : 04 66 37 14 50), La Calmette (téléphone : 04 66 81 86 71) sur rendez-vous, ou Nîmes sans rendez-vous. D'autres lieux possibles.

- soit en ligne grâce à une démarche simplifiée à l’aide du formulaire de pré-demande disponible sur le site https://predemande-cni.ants.gouv.fr ou sur www.service-public.fr . Elle permet d’éviter de remplir un dossier papier au guichet et donc de gagner du temps. p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 2.9px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Arial; color: #011279} ]]><![CDATA[p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 2.9px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Arial; color: #011279} span.s1 {font: 12.0px 'Times New Roman'; color: #000000} span.s2 {font: 12.0px 'Times New Roman'} span.s3 {font: 10.0px Arial} ]]>

Ma demande de carte d’identité pratique et facile
<![CDATA[p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 2.9px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Arial; color: #011279} ]]><![CDATA[p.p1 {margin: 2.9px 0.0px 0.0px 11.3px; text-align: justify; text-indent: -11.3px; font: 11.0px Arial; color: #021eaa} p.p2 {margin: 2.9px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 11.0px Arial; color: #021eaa} p.p3 {margin: 2.9px 0.0px 0.0px 14.1px; text-align: justify; text-indent: -14.2px; font: 11.0px Arial; color: #021eaa} </style> •  Je peux faire ma pré-demande en ligne via un ordinateur, une tablette ou un smartphone. <br /> •  Je note le numéro de pré-demande qui m’est attribué. <br /> •  Je m’adresse à l’une des mairies mises à disposition. <br /> •  Je rassemble les pièces justificatives. <br /> •  Je me présente au guichet de la mairie pour y déposer mon dossier et procéder à la prise d’empreintes digitales. <br /><br /> Après l’instruction d’un dossier complet, un message sera ensuite adressé au demandeur sur son téléphone mobile, l’informant de la mise à disposition de son titre auprès de la mairie de dépôt. </div> <br style="clear:both;" /><div> </div> <br style="clear:both;" />]]>

March 06 2017

12:44

Avis de modification simplifiée du Plan local d'Urbanisme : mise à disposition du public

Par délibération du 1er mars 2017, le conseil municipal d’Uzès définit les modalités de mise à disposition du public du dossier de modification simplifiée n°3 du Plan Local d’Urbanisme

Ce projet, initié par la Ville a pour objet de donner la possibilité d’édifier des équipements collectifs publics avec une hauteur maximale de 13 mètres au faîtage, en lieu et place de 11 mètres. 

Ce dernier, l’exposé de ses motifs et les avis émis par les personnes publiques associées sont mis à disposition du public pendant un mois, à partir du lundi 13 mars jusqu'au vendredi 14 avril 2017 inclus, en mairie d'Uzès au service urbanisme (1er étage), aux horaires d’ouverture du public :
 
du lundi au vendredi de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30
 
Un registre permettant au public de formuler ses observations sera également mis à disposition du public en mairie, selon les mêmes modalités, conformément à l’article L123-13-3 du Code de l’urbanisme.

08:54

Compte-rendu du conseil municipal du 1er mars 2017

Avis favorable pour la déclaration de projet "Voie de liaison inter quartier entre Mayac et Mas de Mèze", présentation du Débat d'orientation budgétaire 2017 à l'ordre du jour, plan locale d'urbanisme : procédure de modification simplifiée n°3. Publié le 03/03/2017
Compte-rendu du conseil municipal du 1er mars 2017
Présents :
 
Mmes PERROT Marie-José – de SABOULIN BOLLENA Brigitte – DEBAUDRINGHIEN Bernadette - ROUGIER Christiane - VILLEFRANCHE Isabelle - TAVERNIER Eve - GILET Hélène – BONNEAU Muriel –  - SEPET Caroline - PASTRE DEFOS du RAU Lydie – GUIN Sandrine.

MM. CHAPON Jean-Luc - HAMPARTZOUMIAN Gérard - de SEGUINS COHORN Thierry - CAUNAN Jacques - SEROPIAN Franck – LAFONT Patrick - ATTIGUI Guy - NOEL François – BONNEAU Gérard – REDON Eric – BETIRAC Romain - MAURIN Jérôme – BOUYALA Christophe – JOURDAN Martial.
 
Excusés :

Mmes BABASSUD Mireille pouvoir à M. CHAPON Jean-Luc – PEUCHERET Séverine pouvoir à de Mme SABOULIN BOLLENA Brigitte– VALMALLE Marie-Françoise pouvoir à M. NOEL François.

Absents : Mme PIETTE Cindy

Quorum : 25 présents, 28 votants.
 
M. Romain BETIRAC est nommé secrétaire de séance.

PV SEANCE du 8 février 2017

Le PV de séance du 8 février 2017 est approuvé par 25 voix pour et 3 votes contre (Mmes Sepet et Defos du Rau et M. Bouyala).
 

1 - Liaison inter quartier entre Mayac et Mas de Mèze : acquisition de terrain
Vu le code général des collectivités territoriales,
Vu le code de l’urbanisme, notamment l’article L.123-17,
Vu le code général de la propriété des personnes publiques, notamment l’article L.1111-1,
Vu le projet de réalisation d’une voie inter-quartier MAYAC/MAS DE MEZE (entre les routes départementales N°979 et 981),
Vu le projet de division parcellaire en date du 17 janvier 201, affectant la parcelle AE 61,
Considérant l’importance que revêt cette acquisition pour la réalisation du projet de liaison inter-quartier Mayac/ Mas de Mèze,
Considérant l’intérêt pour la Ville d’UZES de procéder à une acquisition amiable de cette parcelle,
 
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal par 27 voix pour et 1 abstention (M. Jourdan)
 
  • décide, l’acquisition, par voie amiable, d’une emprise foncière d’une surface de 666 m2, détachée de la parcelle AE 61, appartenant au GFA de Saint Géniès, au prix de 1 998 euros (soit 3 euros le m2) , hors droits et hors frais liés à l’acquisition, afin de permettre la réalisation d’une liaison inter-quartier MAYAC/MAS DE MEZE (entre les routes départementales N°979 et 981),
  • décide de prendre à sa charge les frais annexes à cette acquisition,
  • autorise le Maire à signer tous documents et actes notariés afférents à cette opération.

2 - Déclaration de projet «Voie de liaison inter quartier entre Mayac et Mas de Mèze »
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,
Vu le Code de l’Environnement, notamment les articles L126-1 et L 122-1-1,
Vu le Code de l’Expropriation, notamment l’article L 122-1
Vu l’avis de l’ARS en date du 9 novembre 2015,
Vu l’avis des services de la DDTM en date du 24 novembre 2015,
Vu l’avis de l’ONEMA en date du novembre 2015,
Vu l’avis de la DREAL en date du 17 août 2016,
Vu l’avis favorable sans réserve de Monsieur l’enquêteur (en date du 2 février 2017) sur la déclaration d’utilité publique et son volet parcellaire ainsi qu’à la demande d’autorisation Loi sur l’Eau,
Vu la déclaration de projet « voie de liaison inter quartier Mayac et Mas de Mèze» confirmant l’intérêt général de l’opération et la volonté de la ville d’UZES de réaliser cette dernière,

Considérant que ce projet de liaison inter quartier aura un impact positif significatif sur le fonctionnement et la circulation en centre-ville et sur l’accès aux différents pôles d’activités générateurs de trafic routier (établissements scolaires, zones d’activités,…).
 
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, par 26 voix pour, 1 vote contre (M. Jourdan) et 1 abstention (M. Maurin) :
 

3 - Dénomination de voie : chemin Lou Sauté
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,
Considérant qu’il appartient au Conseil Municipal de délibérer sur la dénomination des rues, places publiques et des bâtiments publics,
Considérant la nécessité de dénommer l’ensemble des voies de la commune pour faciliter l’adressage des immeubles et lieux,
 
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité :
 
  • Décide de dénommer « Chemin Lou Sauté » le chemin communal reliant le chemin de Malaric au ruisseau des Seynes (chemin prenant son origine au nord de l’intersection formée par le chemin de Malaric et le chemin de la Californie et ayant pour extrémité la limite communale au droit du ruisseau des Seynes) d’une longueur de 590 mètres.

4 - PLU : Procédure de modification simplifiée N°3
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales
Vu l’ordonnance n° 2012-11 du 5 janvier 2012 portant clarification et simplification des procédures d’élaboration, de modification et de révision des documents d’urbanisme ;
Vu le décret n° 2012-290 du 29 février 2012 relatif aux documents d’urbanisme ;
Vu le Code de l’urbanisme et notamment les articles L 110, L 121-1,  L123-13 et L123-13-1 à L123-13-3 ;
Vu l’arrêté portant modification simplifiée n°3 du Plan Local d’Urbanisme du 12 janvier 2017,
 
Il est rappelé au Conseil Municipal,
 
Par arrêté du 12 janvier 2017, la procédure de modification simplifiée n°3 du Plan Local d’Urbanisme a été prescrite, en vue de :
 
  • Permettre l’édification du centre culturel intercommunal, située dans la zone UC au Plan Local d’Urbanisme, avec une hauteur de 13mètres au faitage.
Pour parvenir à cet objectif.
La modification simplifiée a précisément pour objet de :
 
  • porter la hauteur constructible maximale à 13 mètres au faitage au lieu de 11 mètres dans la zone UC, uniquement pour les constructions destinées aux équipements collectifs publics ou d’intérêt public.
Cette procédure de modification peut revêtir une forme simplifiée dans la mesure où les modifications envisagées ont pour conséquence la majoration de possibilités de construire dans la limite de 20% résultant, dans une zone, de l’application de l’ensemble des règles du plan (articles L 123-13-3 du Code de l’urbanisme).
 
Les modalités de la mise à disposition du public doivent être précisées par le Conseil municipal et portées à la connaissance du public au moins huit jours avant le début de cette mise à disposition.
 
À l’issue de la mise à disposition du public, le Maire présentera le bilan devant le Conseil Municipal, qui en délibèrera et pourra adopter le projet éventuellement modifié pour tenir compte des avis émis et des observations du public.
 
Il est proposé au Conseil Municipal que pour la mise en œuvre de la procédure de modification dans sa forme simplifiée, le projet de modification, l’exposé de ses motifs et, le cas échéant, les avis émis par les personnes associées mentionnées de l’article L 121-4 du Code de l’urbanisme soient mis à disposition du public pendant un mois, du Lundi 13 Mars 2017 au Vendredi 14 Avril2017 inclus, à la mairie, aux horaires d’ouverture du public :
 
Du Lundi au Vendredi de 8H30 à 11H30 et de 13H30 à 16H30
 
Un registre permettant au public de formuler ses observations sera également mis à disposition du public en Mairie, selon les mêmes modalités, conformément à l’article L123-13-3 du Code de l’urbanisme.
 
Les modalités de la mise à disposition seront rappelées au public au moins huit jours avant le début de cette mise à disposition, par la publication d’un avis dans la presse précisant les dates, lieux, et heures auxquels le public pourra consulter le dossier et formuler ses observations. L’avis sera publié en caractères apparents dans un journal diffusé dans le département. 
 
La présente délibération fera l’objet d’un affichage en Mairie dans le même délai et pendant toute la durée de la mise à disposition.
 
Après en avoir délibéré le Conseil Municipal, par 22 voix pour, 5 votes contre (Mmes Sepet, Defos du Rau et Guin et MM. Bouyala et Maurin) et 1 abstention (M. Jourdan) :
 
  • Confirme la prescription de la modification simplifiée n°3, ayant pour objet de porter la hauteur constructible maximale à 13 mètres au faitage au lieu de 11 mètres dans la zone UC, uniquement pour les constructions destinées aux équipements collectifs publics ou d’intérêt public.
 
  • Fixe les modalités de la mise à disposition du public, 
 
  • Décide de mettre à la disposition du public le projet de modification simplifiée, l’exposé de ses motifs, le registre permettant au public de formuler ses observations et le cas échéant, les avis émis des personnes associées mentionnées de l’article L121-4 du Code de l’urbanisme, pendant un mois, du Lundi 13 Mars 2017 au Vendredi 14 Avril 2017 inclus, à la mairie, aux horaires d’ouverture du public :
 
Du Lundi au Vendredi de 8H30 à 11H30 et de 13H30 à 16H30
 
  • Mandate Monsieur le Maire pour prendre toute décision et de signer tout contrat nécessaire à la mise en œuvre de la procédure et à la mise à disposition du public.
  • Dit que la présente délibération fera l’objet d’un avis précisant l’objet de la modification simplifiée, les dates, le lieu et les heures auxquels le public pourra consulter le dossier et formuler des observations et que cet avis sera publié en caractères apparents, dans un journal diffusé dans le département, huit jours avant la mise à disposition du public.

     
  • Dit  que la présente délibération fera l’objet d’un affichage en mairie dans les mêmes délais et pendant toute la durée de la mise à disposition du public.
 
  • Dit que le projet de modification simplifiée éventuellement modifié pour tenir compte des avis émis par les personnes publiques associées et des observations du public sera ensuite approuvé par délibération motivée du Conseil Municipal.

5 - Débat d’Orientation Budgétaire 2017
L’article L. 2312-1 du Code général des collectivités territoriales, dispose qu’un débat préalable appelé Débat d'Orientation Budgétaire (DOB) doit intervenir au Conseil municipal, dans les communes de 3 500 habitants et plus, sur les orientations générales du budget, dans un délai de deux mois précédant l'examen de celui-ci.
 
Ce débat porte sur les orientations constatées et à venir de la structure budgétaire communale. Ce document présente des éléments factuels qui permettent d'alimenter le débat. Il donne aussi une tendance sur les orientations tant en terme de fonctionnement que d’investissement.
 
Le Conseil Municipal prend acte de la tenue du débat d’orientation budgétaire 2017.

March 03 2017

15:12

4e Printemps de l'attelage au Haras national d'Uzès du 4 au 12 mars 2017

Du 4 mars au 12 mars 2017, la quatrième édition du Printemps de l'attelage organisée par la Société hippique d'Uzès (SHU) se déroule au Haras national d'Uzès. Tout sur l'attelage du jeune cheval, au cheval utilitaire en passant par le travail à pied, handi-attelage jusqu'aux compétitions de haut niveau dont le marathon.
 4e Printemps de l'attelage au Haras national d'Uzès du 4 au 12 mars 2017
Du 4 mars au 12 mars 2017 aura lieu la quatrième édition du Printemps de l'Attelage organisée par la Société Hippique d'Uzès (SHU) au Haras national d'Uzès, en partenariat avec l'Institut Français du Cheval et de l’Équitation, le Conseil régional d’équitation du Languedoc Roussillon, Cheval Patrimoine Sud, l'Association Régionale d'Attelage en Languedoc-Roussillon (ARALR), et la Ville d'Uzès. 

Ce premier week-end end est dédié aux activités de loisirs en attelage, dressage et maniabilité mais aussi au cheval utilitaire. l'événement commence par des activités de loisirs en attelage, chapeauté par l'association des ânes de Provence, la Société française des équidés de travail (SFET) et Cheval Patrimoine Sud, mais aussi des épreuves avec de jeunes meneurs et de jeunes chevaux.

Un colloque sur le cheval utilitaire, organisé par l'IFCE en partenariat avec l'ARALR, aura en point d'orgue un concours de labour, samedi 4 mars ainsi qu'un concours de décavillonnage, action de labourer de façon à refendre le billon formé par un labour précédent entre les pieds de vigne.
 

Entraînement et pédagogie, compétitions de haut niveau
Une journée ''handi-attelage'' est organisé le mardi, avec la pratique des longues rênes, une découverte sur un parcours d'attelage et une promenade dans le haras. Le mardi 7 mars et le mercredi 8 mars, une nouvelle discipline créée par la Fédération Équestre Française (FFE) fait son entrée : le « travail à pied ». Il s'agit d'une véritable discipline transversale, commune à l'ensemble des disciplines équestres.
Le lundi 6 et jeudi 9 mars, en parallèle de la pédagogie, un concours amateur 2 et préparatoire Club Élite, avec deux épreuves : dressage et maniabilité combinée est organisé sur site. 

 4e Printemps de l'attelage au Haras national d'Uzès du 4 au 12 mars 2017
Vendredi 10 mars a lieu une épreuve de dressage réservée aux meneurs nationaux de haut niveau. A partir de 19h30, on pourra assister à une compétition ludique de longues rênes avec une chorégraphie à l'ancienne et un parcours à l'américaine, le tout dans un esprit artistique puisque musique et costumes agrémenteront le tout. Ce concours est ouvert par équipe de quatre, pour débutants de 7 à 77 ans.

Le samedi 11 mars, des épreuves de dressage et maniabilité sont organisés. Un parcours est effectué entre des cônes numérotés. Dimanche matin, le marathon est l'épreuve la plus spectaculaire à ne pas rater.
Les amateurs régionaux et chevaux de traits ont également leurs groupes d'épreuves durant ces deux jours.
Tout au long du Printemps de l'attelage d'Uzès, toutes les compétitions sont qualificatives pour les championnats de France. Consultez également l'ensemble du programme Printemps de l'attelage 2017 sur facebook/HarasnationalUzes

Rendez-vous au Haras national d'Uzès, mas de tailles à Uzès, du samedi 4 au dimanche 6 mars 2017, entrée et parking gratuits, restauration sur place. Renseignements au 07 70 78 56 10

March 02 2017

10:55

Les Arbousiers à Uzès, nouvelle résidence inaugurée par la SEMIGA et la Ville

Les Arbousiers à Uzès, nouvelle résidence inaugurée par la SEMIGA et la Ville
"Classé prioritaire par l'Etat, c'est bien que des logements sociaux sur le quartier soient réalisés. Ce qui porte à 936, le nombre de logements sociaux sur Uzès pour permettre de s'y installer avec la politique de logement social, pour les jeunes et pour le développement de la commune" exprimait le maire d'Uzès, Jean-Luc Chapon lors de l'inauguration,  par la société anonyme d'économie mixte immobilière du Gard, Semiga de la nouvelle résidence Les Arbousiers.

Son président directeur général et premier vice-président du Département, Alexandre Pissas, a rappelé l'origine de la Sémiga ,"depuis 50 ans, la SEMIGA a essentiellement œuvré dans la construction et la gestion de logements locatifs à loyers modérés. Elle construit en concertation avec les maires pour répondre à la demande de logements sociaux avec l’aide du Département, de L’Etat, de la Région et des collecteurs 1% et met régulièrement en location de nouvelles opérations. Ces logements permettent l'éligibilité à l'APL, à l'instar d'une SA HLM."  Dans son discours, il ajoutera "qu'en 2016, la production de logements par le bailleur social a été de 208 logements, permettant à la population de rester dans leur commune."

La résidence Les Arbousiers est implantée rue Alexandre cellier à Uzès, quartier des Amandiers. Le programme collectif réalisé par le Carré d'Archi à Nîmes est composé de 18 logements comprenant quatre type 2 , onze type 3 et trois type 4. La surface habitable est de 1077 m² avec 40m² environ pour les T 2, 63m² environ pour les T 3, 75m² environ pour les T 4 et 140 m² de loggia avec quatre jardins privatifs, deux cages d’escaliers. Un parking de dix-huit places de stationnement couvertes et en aérien permet aux locataires de bénéficier de leur propre parking. Les logements bénéficient également de balcons et ou terrasses couvertes et jardins en rez-de-chaussée. Cette résidence est "à très haute performance environnementale" soulignera Bérangère Noguier, conseillère départementale du Gard, représentant Denis Bouad, son président.
 
 


February 20 2017

14:16

Rendez-vous Uzès : d'octobre à mars, laissez-vous conter la cité ducale

D’octobre à mars, focus sur les hôtels particuliers de la cité ducale qui n'ont pour certains jamais ouvert leurs portes, l’histoire des gens de guerre à Uzès, sans oublier les rendez-vous du musée municipal Georges Borias, avec un clin d'oeil particulier pour le mois de la truffe, en janvier. Ce nouveau programme est entièrement proposé par la Ville d'Uzès, ville d'art et d'histoire. Suivez le guide et laissez-vous séduire par 30 offres inédites. Publié le 10/10/2016 I Mis à jour 17/02/17
Rendez-vous Uzès : d'octobre à mars, laissez-vous conter la cité ducale
 "Nouveau programme, nouvelle maquette, nouvelle appellation : « Laissez-vous conter Uzès » cède la place à « Rendez-vous Uzès », mais le concept reste inchangé : près de 30 offres pour découvrir le patrimoine de la cité ducale sous ses multiples facettes : des visites guidées par des conférencières agréées du ministère de la Culture, des ateliers aux archives communales, des visites et une exposition au musée Borias" souligne Anne-Lise Moreau, animatrice de l'architecture et du patrimoine de la Ville d'Uzès, labellisée ville d'art et d'histoire.

Le nouveau programme culturel est riche : d’octobre à mars, focus sur les hôtels particuliers de la cité ducale qui n'ont pour certains jamais ouvert leurs portes, l’histoire des gens de guerre à Uzès, sans oublier les rendez-vous du musée municipal Georges Borias, avec un clin d'oeil particulier pour le mois de la truffe, en janvier ou sur le chantier de l'ancien hôpital d'Uzès avec une dernière visite avant l'ouverture officielle.

L'histoire des militaires du XVIIe au XXe siècle, cycle inédit
Dès le mois d'octobre, un cycle de six séances est consacré aux gens de guerre, militaires et garnisons à Uzès du XVIIe au XXe siècle dans Laissez-vous conter une page d'archives. Venez découvrir, à partir des documents d'archives cette période historique méconnue que l'archiviste propose de déchiffrer.

Seront abordés en octobre, les logements des gens de guerre au XVIIe siècle, en novembre, l'organisation du logement des troupes à Uzès et la construction des casernes, en décembre, les guerres de la Révolution et de l'Empire et leurs conséquences à Uzès, en janvier, Uzès, ville de garnison, en février défilés, manœuvres et guerres au début du XXe siècle et en mars, une caserne et des civils, les transformations de la caserne d'Uzès. Les interventions durent une heure. Il est conseillé de suivre l'intégralité de ce cycle gratuit aux archives municipales, au sein de l'ancien évêché sous le musée Georges Borias et de se renseigner avant sur le lieu de l'atelier en raison des importants travaux de réfection en cours.

Visite du chantier de l'ancien hôpital général avant ouverture
Rendez-vous Uzès : d'octobre à mars, laissez-vous conter la cité ducale
Autre lieu singulier et historique pour la ville le monument du XVIIIe siècle, l’ancien hôpital d’Uzès, appelé aussi hôpital général qui connaît actuellement une restauration d’envergure. Après les visites du bâtiment mis à nu en mai 2014, le service patrimoine de la Ville, avec l'aimable participation de la direction de l'hôpital d'Uzès propose de découvrir à nouveau le chantier mais cette fois dans sa phase finale... à quelques semaines de sa livraison et de l'installation des services administratifs de l'Hôpital à l'intérieur.

Cette visite mérite d'être surprenante lorsque l'on connaît l'ambition de l'hôpital de réhabiliter un édifice remarquable datant du 18e siècle, œuvre de l’architecte Rollin qui s’étend sur près de 3 000 m², à l'entrée de la ville. Depuis la création de l’Hôpital Saint Sauveur au 13e siècle, il a subi de nombreuses campagnes importantes de travaux, aux 18e et 20e siècles. Aujourd'hui, il s'apprête à être de nouveau occupé avec des projets citoyens comme un café intergénérationnel ou encore une crèche pour le personnel médical, sous l'impulsion de l'architecte du patrimoine d'Uzès, Gabrielle Welisch. Les visites sont organisées le vendredi 10 mars après-midi, sur inscription. Les inscriptions seront prises à compter du lundi 27 février auprès du service Ville d'art et d'histoire (06 81 03 30 23 ou patrimoine.uzes@orange.fr).

Rendez-vous Uzès : d'octobre à mars, laissez-vous conter la cité ducale
Des visites découvertes de la ville sont aussi programmées. Fortement appréciées, elles révèlent la richesse du patrimoine historique dans les visites du centre historique et proposent en nouveauté de pousser la porte d'hôtels particuliers. D'autres rencontres sont à explorer au musée Georges Borias avec l'exposition temporaire du peintre et graveur David Maes qui a longtemps vécu en Uzège. Dans le cadre de la biennale de l'estampe, il investit la salle Gide, pour  y présenter ses estampes spécialement réalisées pour l'occasion. A découvrir jusqu'à fin décembre.

>> L'ensemble du programme est téléchargeable en ligne, ICI >>>, à feuilleter également ICI >>>  et consultable dans l'agenda, jour après jour... N'hésitez pas à participer... Et à vous laissez guider d'octobre à mars....

Visites en pratique
Les hôtels particuliers de la cité ducale
Vendredis 21 et 28 octobre, mercredi 21 décembre 2016, vendredis 13 janvier et 17 février 2017 à 14h30.
Dimanche 15 janvier, Mois de la truffe oblige, la visite de la ville sera placée sous le signe du diamant noir.

Visite du centre historique d’Uzès
Mercredi 26 octobre 2016, dimanche 15 janvier, mercredis 8 et 15 février, mercredi 22 mars 2017 à 14h30.

Rendez-vous à l’office de tourisme (durée : 2h). 
Tarifs pour les deux visites découvertes : 5 € / 3 €.
Renseignements : 04 66 22 68 88.

Visite proposée par le service Ville d’art et d’histoire – Animation du patrimoine de la Ville et conduite par une guide-conférencière agréée du Ministère de la Culture.

Visite du chantier de l’ancien hôpital général
Vendredi 10 mars à 13h30, 14h30 ou 15h30, gratuit, places limitées.
Inscription obligatoire à compter du 27 février auprès du service Ville d'art et d'histoire.

Renseignements : service Ville d’art et d’histoire de la Ville d’Uzès : 06 81 03 30 23 ou patrimoine.uzes@orange.fr

Visites proposées par le service Ville d’art et d’histoire en partenariat avec l’Hôpital d’Uzès, et conduites par Gabrielle Welisch, architecte du patrimoine, responsable du projet.

Laissez-vous conter une page d'archive Les mardis 18 octobre, 15 novembre, 13 décembre 2016, 17 janvier, 14 février et 14 mars 2017 à 14h30.
Archives municipales, ancien évêché 1er étage (04 66 22 24 40). Gratuit (durée : 1h). En raison des travaux à l'évêché, il est recommandé de contacter le service des archives avant chaque atelier pour avoir confirmation du lieu de rendez-vous.

Atelier proposé par les archives municipales dans le cadre de la programmation « Rendez-vous Uzès » du service Ville d’art et d’histoire.
 

February 14 2017

15:31

Compte-rendu du conseil municipal du 8 février 2017

Dénominations de voies : chemin de Trinquelaïgue et chemin des Bergers, Plan local d’urbanisme (PLU) : actualisation règlementaire et précision des objectifs, liaison avenue Alteirac/route d’Alès : acquisition d’une maison, suppression des foires de Printemps et de la Saint Firmin... Publié le 14/02/2017
Compte-rendu du conseil municipal du 8 février 2017
Présents :

Mmes PERROT Marie-José – de SABOULIN BOLLENA Brigitte - PEUCHERET Séverine – ROUGIER Christiane - VILLEFRANCHE Isabelle - TAVERNIER Eve - GILET Hélène – BONNEAU Muriel – VALMALLE Marie-Françoise - BABASSUD Mireille - SEPET Caroline - PASTRE DEFOS du RAU Lydie – GUIN Sandrine..
MM. CHAPON Jean-Luc - HAMPARTZOUMIAN Gérard - de SEGUINS COHORN Thierry - CAUNAN Jacques - SEROPIAN Franck - ATTIGUI Guy - NOEL François – BONNEAU Gérard – REDON Eric – BETIRAC Romain - MAURIN Jérôme.
 
Excusés :

Mme DEBAUDRINGHIEN Bernadette pouvoir à M. HAMPARTZOUMIAN Gérard – MM LAFONT Patrick pouvoir à M. de SEGUINS COHORN Thierry – BOUYALA Christophe pouvoir à Mme SEPET Caroline – M. JOURDAN Martial.

Absents : Mme PIETTE Cindy

Quorum : 24 présents, 27 votants.
 
Mme Muriel BONNEAU est nommée secrétaire de séance

PV SEANCE du 22 décembre 2016

Le PV de séance du 22 décembre 2016 est approuvé par 24 voix pour et 3 votes contre (Mmes Sepet et Defos du Rau et M. Bouyala).
 

1 - Dénomination de voie : chemin de Trinquelaïgue
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,

Considérant qu’il appartient au Conseil Municipal de délibérer sur la dénomination des rues, places publiques et des bâtiments publics,

Considérant la nécessité de dénommer l’ensemble des voies de la commune pour faciliter l’adressage des immeubles et lieux,
 
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité :
 
  • Décide d’étendre la dénomination « Chemin de Trinquelaïgue » à la section de voie comprise entre le chemin de Saint Géniès et le chemin de la Font de Canonge, dans le prolongement du chemin de Trinquelaïgue actuel, soit une extension de 298 mètres.

2 - Dénomination de voie : chemin des Bergers
Compte-rendu du conseil municipal du 8 février 2017
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,

Considérant qu’il appartient au Conseil Municipal de délibérer sur la dénomination des rues, places publiques et des bâtiments publics,

Considérant la nécessité de dénommer l’ensemble des voies de la commune pour faciliter l’adressage des immeubles et lieux,
 
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité :
  • Décide de dénommer l’embranchement du chemin de la galerie des Pâtres cernant les tennis municipaux (tel que repris sur le plan joint) « Chemin des Bergers ».

3 - Vote du Conseil Municipal approuvant les objectifs et les modalités de la prescription de l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme sur l'ensemble des documents d'urbanisme précités
Vu :
  • Le Code de l’Urbanisme et notamment les articles L. 101-2, L151-1, L. 153-11 et suivants,
  • Le Code Général des Collectivités Territoriales,
  • La loi Engagement National pour l'Environnement, dite loi Grenelle de l'Environnement n°2010-788 du 12 juillet 2010 ;
  • La loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové n°2014-366 publiée le 26 mars 2014 ;
  • La loi d’Avenir pour l’Agriculture n°2014-1170 publiée le 13 octobre 2014 ;
  • La loi n°2015-990 pour la Croissance, l’Activité et l’égalité des chances économiques publiée le 7 août 2015;
  • L’ordonnance n°2015-1174 du 23 septembre 2015 relative à la partie règlementaire du Code de l’urbanisme ;
  • La délibération de prescription du Plan Local d’Urbanisme du 30 octobre 2014;
 
Il est exposé au Conseil Municipal,
 
Pour rappel, le Plan Local d’Urbanisme de Uzès a été prescrit par délibération du Conseil municipal en date du 30 octobre 2014.
 
Les objectifs poursuivis par la commune à travers l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme ont été mentionnés dans la délibération précitée. Pour rappel, il s’agit de :
 
  1. Répondre aux évolutions législatives et notamment aux lois Grenelle et ALUR, afin de mettre en œuvre un aménagement durable de la Commune.
 
  1. Préserver et dynamiser l’activité de la Commune en mettant en place des possibilités d’accueil pour les futures activités et en procédant à l’extension des structures existantes afin que la Commune conserve son statut de centralité de la Communauté de communes Pays d’Uzès.
 
  1. Poursuivre l’encadrement de l’étalement urbain en préservant les équilibres existants entre espaces urbanisés, agricoles et naturels tout en favorisant l’urbanisation des dents creuses en zones urbaines.
 
  1. Développer certaines liaisons inter-quartiers, afin de créer un rapprochement des quartiers et faciliter la mobilité au sein de la Commune.
 
  1. Maintenir le potentiel agricole pour des raisons tant économiques qu’environnementales et paysagères.
 
  1. Protéger les milieux naturels en mettant en œuvre une Trame verte et bleue et en préservant les continuités écologiques entre les grands écosystèmes qui l’environnent.
 
Depuis lors, la réflexion sur les intentions et projets communaux a été poussée à son paroxysme.

Dans un souci de transparence vis-à-vis de la population et suite à l’entrée en vigueur de la loi ALUR, la commune souhaite de ce fait compléter les objectifs poursuivis à savoir :
  • Affirmer Uzès en tant que pôle central rural du pays de l’Uzège en cohérence avec les orientations du SCoT et compte tenu de sa situation géographique privilégiée, de son offre d’emploi importante et du rayonnement de ses équipements, commerces et services ;
 
  • Favoriser la diversification du parc de logements et la mixité sociale conformément aux obligations de production de logement social notamment afin de satisfaire les besoins de l’ensemble de la population dans un objectif de mixité sociale et générationnelle ;
 
  • Conforter l’offre d’équipements, notamment concernant les équipements scolaires et les équipements de santé ;
 
  • Consolider la centralité du cœur historique d’Uzès ;
 
  • Affirmer une stratégie de développement de l’habitat et encadrer l’urbanisation future consistant à :
- Conforter les pôles de vie existants,

- Programmer et encadrer le développement de nouveaux quartiers : autour du Vieux Chemin de Nîmes et du Mas d’Azur notamment ;

- Limiter le développement des zones d’urbanisation peu denses en limite d’urbanisation (quartier de la Lauze et Carrignargues) et des zones d’urbanisation diffuse éloignées du centre-ville est sous-équipées (quartier de Jols, quartier Fontfroide, quartier Frigoulas …).

- Garantir les conditions d’une ville accessible notamment : 
  • Développer certaines liaisons inter-quartiers, afin de créer un rapprochement des quartiers et faciliter la mobilité au sein de la commune ;
  • Poursuivre le développement du réseau des déplacements doux.
 
  • Préserver et dynamiser l’activité de la commune en mettant en place des possibilités d’accueil pour les futures activités et en procédant à l’extension des structures existantes (Mas de Mèze et Pont des Charrettes notamment) afin que la Commune conserve son statut de pôle économique de l’Uzège ;
 
  • Conforter la fréquentation touristique, par l’affirmation d’une véritable stratégie touristique.
 
  • Préserver le cadre naturel et agricole du territoire, patrimoine paysager et écologique participant à la qualité de vie et à l’attractivité du territoire :
 
- Préserver les grands espaces et franges urbaines boisés, qui participent à la diversité paysagère et écologique du territoire (massif de La Montagne, le bois de Larnac, les piémonts de la plaine des Seynes…) ;
- Assurer la pérennité des paysages agricoles enveloppant la ville d’Uzès, maitriser le développement urbain (notamment les périmètres AOC) : Le développement urbain de la commune sera maîtrisé et respectueux de ce patrimoine paysager et agricole ;
- Protéger strictement les milieux d’intérêt écologique  et les corridors écologiques  (plaine des Seynes, plaine des Roselles, piémonts du bois de Larnac…) ;
 
  • Mener une politique de (re)qualification paysagère des secteurs à enjeu, notamment au niveau des entrées de ville et du secteur Mas de Mèze ;
 
  • Prendre en compte les risques et nuisances dans les choix de développement urbain.
 
  • Valoriser les atouts culturels et patrimoniaux du territoire, notamment dans le centre-ville
 
  • Préserver les autres espaces d’intérêt patrimonial :
- Préserver notamment l’identité du quartier de La Lauze ;
- Assurer la pérennité des espaces de mise en valeur du patrimoine bâti et naturel (promenade des marronniers, vues sur le grand paysage…) ;
- Protéger le petit patrimoine bâti et arboré.
  • Assurer l’intégration des futures constructions dans leur environnement en encadrant la constructibilité.
 
Par ailleurs, cette démarche de projet doit s'inscrire au sein d’une concertation publique associant étroitement les habitants d’Uzès. Les modalités de concertations définies dans la délibération du conseil municipal en date du 30 octobre 2014 sont inchangées, à savoir :
 
  1. une information dispensée de manière régulière à partir de publications dans la presse municipale et sur le site Internet de la Ville ;
     
  2. l'ouverture d'un registre d'avis et de conseil consultable et disponible aux heures habituelles d'ouverture de la mairie permettant à chaque habitant de s'exprimer sur le développement durable de la commune ;
     
  1. une mobilisation active de la population au moyen d’au moins 2 réunions publiques avant l'arrêt du projet par le Conseil Municipal.
 
Il est également rappelé au Conseil Municipal  que :
 
- Cette concertation fera l'objet d'un bilan qui sera tiré par le Conseil Municipal avant l’arrêt du Plan Local d'Urbanisme.
- Conformément à l'article L.153-12 du Code de l'urbanisme, un débat aura lieu au sein du Conseil municipal  sur les orientations générales du Projet d'Aménagement et de Développement Durables au plus tard deux mois avant l'arrêt du projet de Plan Local d’Urbanisme.
 
Au regard des éléments précités, il apparaît donc opportun de compléter la délibération du 30 octobre 2014. 
Enfin, Le Conseil Municipal est informé que conformément aux dispositions de l'article L.153-11 du Code de l'urbanisme, qu'à compter de la publication de la délibération prescrivant l'élaboration d'un Plan Local d'Urbanisme, l'autorité compétente peut décider de surseoir à statuer, dans les conditions et délai prévus à l'article L. 424-1, sur les demandes d'autorisation concernant des constructions, installations ou opérations qui seraient de nature à compromettre ou à rendre plus onéreuse l'exécution du futur plan.
 
Après avoir entendu cet exposé et en avoir délibéré, le Conseil municipal par deux votes contre (M. Maurin et Mme Guin) et 22 votes pour (Mmes Sepet et Defos du Rau et M. Bouyala ne prenant pas part au vote)  décide de:
 
  • Compléter la délibération de prescription du Plan Local d’Urbanisme en date du 30 octobre 2014,
  • Compléter les objectifs poursuivis tels que proposés dans la présente délibération.
  • Rappeler les modalités de concertation publique telles que proposées dans la présente délibération.
  • Mandater Monsieur le Maire pour diligenter et lui donner autorisation pour signer tout contrat, modification ou convention de prestation ou de service nécessaire à la bonne réalisation de la procédure et l'établissement du projet d'urbanisme.
  • Pouvoir mobiliser la procédure de sursis à statuer, prévue par l'article L.153-11 du Code de l’urbanisme sur les demandes d'autorisation concernant des constructions, installations ou opérations qui seraient de nature à compromettre ou à rendre plus onéreuse l'exécution du futur Plan Local d’Urbanisme, ou contradictoires avec ses nouveaux objectifs.
La présente délibération sera notifiée :
  • pour association, conformément aux articles L.121-4 et L.123-6 du Code de l'Urbanisme :
- à Monsieur le Préfet du Gard ;
- à Monsieur le Président du Conseil Régional Languedoc-Roussillon ;
- à Monsieur le Président du Conseil Général du Gard ;
- à Monsieur le Président du Syndicat Mixte du Scot de l’Uzège Pont du Gard ;
- à Monsieur le Président de la Communauté de Communes Pays d’Uzès ;
- à Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Gard;
- à Monsieur le Président de la Chambre des Métiers du Gard
- à Monsieur le Président de la Chambre d'Agriculture du Gard ;
- à Monsieur le Président de l’autorité compétente en matière d’organisation des transports ;
 
  • pour information, en vue de l’application de l’article R.123-17 du Code de l'Urbanisme, à Monsieur le Président du Centre Régional de la Propriété Forestière et à Monsieur le Représentant de la section Régionale de l'Institut National des Appellations d'Origine Contrôlée ;
 
  • pour information, en vue de l’application de l’article L.123-8 du Code de l'Urbanisme, aux communes voisines, aux EPCI voisins compétents et aux organismes d’habitations à loyer modéré propriétaires ou gestionnaires de logements situés sur le territoire de la commune, qui pourront être consultés à leur demande ;
 
  • pour information, en vue de l’application de l’article L.121-5 du Code de l’Urbanisme, aux associations agréées qui peuvent être consultées à leur demande conformément;
 
  • pour information, en vue de l’application de l’article L.112-1-1 du Code de l’Urbanisme, à Monsieur le Président de la Commission Départementale de Consommation des Espaces Agricoles du Gard.
 
Conformément à l’article L.123-9-1 du Code de l’Urbanisme, la commune transmettra le projet d'aménagement et de développement durables pour avis à l'Autorité Organisatrice des Transports Urbains, dans la mesure où le Plan Local d'Urbanisme est élaboré par une commune qui n'est ni membre d'un établissement public de coopération intercommunale compétent en matière de plan local d'urbanisme ni membre d'une autorité organisatrice de transports urbains, et est située à moins de quinze kilomètres de la périphérie d'une agglomération de plus de 50 000 habitants.

Conformément aux articles R. 123-24 et R. 123-25 du Code de l’Urbanisme, la présente délibération fera l'objet d'un affichage en Mairie durant un mois et d'une mention dans un journal diffusé dans le département.
Elle sera exécutoire à compter de la date de la dernière des mesures de publicité ci-après : réception en Préfecture, premier jour d’affichage en mairie, mention dans un journal diffusé dans le département.

4 - Liaison avenue Alteirac/route d’Alès : acquisition d’une maison
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,
Vu l’avis de France Domaine n° 2016-189v1712 du 11 janvier 2017,
Considérant l’intérêt de cette maison et de son terrain pour la réalisation du carrefour qui permettra la liaison avenue Alteirac et route d’Alès,
Considérant que le Plan Local d’Urbanisme comporte un emplacement réservé qui impacte la parcelle concerné le long de la rue Alexandre Cellier,
Considérant que ce bien immobilier est à la vente et que la commune entend faire jouer son droit de préemption,
 
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité (Mme Guin et M. Maurin ne prenant pas part au vote) :
 
  • Décide, l’acquisition d’une maison à usage d’habitation de type f4 avec jardin (l’ensemble d’une superficie de 521 m2, correspondant au lot n° 11 d’une copropriété, sise  rue  Alexandre  Cellier  et
 
Avenue Alteirac, cadastrée AZ 361 d’une surface totale de 34a51ca), propriété de l’indivision consorts DANIEL (composée de Mme Yvette DANIEL, Mme Martine BONNAFOUS, née DANIEL, Mme Sandra DURAND et M. Boris PROVENZANO), au prix de 125 000 euros.
 
  • Décide de prendre à sa charge les frais annexes à cette acquisition (hors commission à la charge du vendeur),
 
  • Autorise le Maire à signer tous documents et actes notariés afférents à cette opération.

5 - Garantie d’emprunt : Un Toit pour Tous
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment les articles L 2252-1 et L 2252-2,
Vu l’article 2298 du Code Civil,
Vu le contrat de prêt N° 60599, en annexe, signé entre « UN TOIT POUR TOUS » SA HLM n°000098969, ci-après l’emprunteur et la Caisse des dépôts et Consignations
Considérant la nature des travaux à financer, par ce contrat de prêt, qui vise non seulement à garantir un confort, une sécurité et une qualité de vie aux locataires mais également à maîtriser les charges locatives qui leur incombent,
 
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité:
 
  • Accorde sa garantie à hauteur de 100% pour le remboursement d’un prêt d’un montant de 82 434 euros souscrit par l’emprunteur auprès de la Caisse et Dépôts et Consignations, selon les caractéristiques financières et aux charges et conditions du contrat de prêt N° 60599 constitué d’une ligne de prêt (ledit contrat est joint en annexe et fait partie intégrante de la délibération),
 
  • Dit que la garantie de la Collectivité est accordée pour la durée totale du prêt et jusqu’au complet remboursement de celui-ci et porte sur l’ensemble des sommes contractuellement dues par l’Emprunteur dont il ne serait pas acquitté à la date d’exigibilité.
 
  • Dit que sur notification de l’impayé par lettre simple de la Caisse et Dépôt et Consignations, la Collectivité s’engage dans les meilleurs délais à se substituer à l’emprunteur pour son paiement, en renonçant au bénéfice de discussion et sans jamais opposer le défaut de ressources nécessaires à ce règlement,
 
  • S’engage pendant toute la durée du prêt à libérer, en cas de besoin, des ressources suffisantes pour couvrir les charges du prêt.

6 - Convention d’engagements réciproques entre les communes gardoises et l’EPCC du Pont du Gard
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,
Vu le courrier, en date du 19 décembre, de l’EPCC Pont du Gard informant la mairie d’UZES du changement des conditions d’accès gratuit au site du Pont du Gard pour les Gardois,
Vu la convention d’engagements réciproques des communes Gardoises proposée par l’EPCC Pont du Gard,
Considérant l’intérêt pour les habitants d’UZES de pouvoir continuer à bénéficier de l’accès gratuit au site du Pont du Gard,
 
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité:
 
  • Autorise Monsieur le Maire à signer la convention d’engagements réciproques communes gardoises partenaires avec l’EPCC Pont du Gard.

7 - Hôpital d’UZES : cessions et vente de terrains St Géniès de Malgoirès et Gajan
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,
Vu la délibération du conseil municipal d’Uzès, en date du 18 décembre 2000, transférant la compétence de la gestion de la maison de retraite Rivière-Marze à l’hôpital local d’Uzès,
 
Considérant le souhait de l’hôpital local d’Uzès de vendre les terrains du legs Rivière-Marze afin de financer la reconstruction de l’EHPAD et de laisser l’intégralité de la vente au centre hospitalier d’Uzès,
 
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité :
 
  • Autorise le Centre Hospitalier d’Uzès à procéder à la vente de divers terrains repris ci-dessous, relevant du legs Rivière-Marze dans le but de financer la reconstruction de l’EHPAD et de laisser l’intégralité des produits de la vente au Centre Hospitalier :
 
  • Commune de St Géniès de Malgoirès :
 
  • Section A n° 0090 pour 12a33ca
  • Section C n° 314 pour 4a50ca
  • Section C n° 315 pour 28a90ca
  • Section C n° 316 pour 72ca
  • Section C n° 317 pour 17a40ca
  • Section C n° 318 pour 10a13ca
  • Section C n°319 pour 28a40ca
  • Section C n° 1006 pour 06ca
  • Section C n° 1350 pour 43a72ca
  • Section C n° 1351 pour 08a19ca
  • Section C n° 1352 pour 07a43ca
  • Section C n° 1353 pour 09a80ca
  • Section C n°1354 pour 17a
  • Section C n°1355 pour 02a25ca
  • Section D n° 0876 pour 02a09ca
 
  • Commune de Gajan :
 
  • Section A n°0067 pour 53a83ca
 
  • De donner tout pouvoir à l’effet de représenter la commune d’UZES, à la signature des divers actes de vente, à Monsieur Denis Bruguier, Directeur du Centre Hospitalier d’UZES.

8 - Suppression des foires de Printemps et de la Saint Firmin
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,
Vu l’avis favorable, de la commission paritaire des marchés (réunie le 3 novembre 2016), à la suppression des foires de Printemps et de la Saint Firmin,
Considérant que les foires de Printemps et de la Saint Firmin d’Uzès ne rencontrent plus le succès escompté et mobilisent de gros moyens en matière de publicité, nettoyage et de sécurité,
 
Après avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité :
 
  • Décide de supprimer, à compter de cette année, du calendrier communal les foires de Printemps (2e jeudi d’avril) et de la St Firmin (11 octobre).

Question orale de Mme Sepet
« M. le Maire,
Nous avons plusieurs fois été alertés par des habitants du centre ville qui peinent de plus en plus à se garer gratuitement en ville, sans cesse rejetés vers la périphérie et facilement sanctionnés en cas de dépassement ou non paiement. Cela pose notamment problème pour nombre de personnes âgées qui ne peuvent pas toujours se déplacer aisément à pied jusqu'au stationnement extérieur de leur véhicule.

Cette situation, que nous avons déjà dénoncée lors des examens des rapports de la société Qpark, est tout à fait dommageable puisque ce sont finalement les habitants les plus vertueux, ceux qui utilisent le moins leur voiture, qui sont les plus lourdement sanctionnés financièrement, et qui plus est n'ont aucun autre choix que de subir cette situation.

Il est à noter que ce problème concerne bien-sûr également les personnes travaillant sur Uzès.
M. le maire, nous réitérons aujourd'hui encore notre demande que soit instauré un abonnement mensuel et/ou annuel à tarif raisonnable sur les trois parkings de surface de la ville. »

Réponse de M. le Maire
« Nous avons eu maintes occasions de nous expliquer sur le sujet.
 
Vous dites que ce sont ceux qui se servent le moins de leur véhicule qui sont les plus pénalisés. Nous ne souhaitons pas faire de nos parkings, des garages avec des véhicules qu’on appelle « voitures tampons » et qui restent en permanence stationnées jour et nuit et ce toute l’année vous l’aurez compris.
 
Nous avons mis en place un système qui permet la rotation des véhicules tout en laissant un temps de gratuité. Ce dispositif est approuvé par un maximum de personnes et bon nombre de mairies se sont inspirées de ce fonctionnement.
 
Je vous rappelle que l’abonnement que vous réclamez, est disponible au parking Gide, en plein cœur de ville, au tarif égal à la location d’un garage privé dans notre ville.
Pour mémoire je vous précise que nous avons tout de même un nombre certain de parkings gratuits aux abords du centre ville qui devraient contenter les personnes qui ne souhaitent pas s’acquitter d’un abonnement ou d’une location de garage.
 
Vous terminez en précisant que ce « problème concerne bien-sûr les personnes travaillant sur Uzès », je vous informe au cas où vous ne le sauriez pas, Uzès compte 5 500 emplois.
Je vous laisse prendre conscience de la démesure de votre demande. »

February 13 2017

15:01

Propreté : une campagne pour stopper les abus sur Uzès

Stop à la dégradation de l'espace public avec une campagne choc sur la propreté en ville. La mairie d'Uzès réagit pour lutter contre l'incivisme et rappeler à l'ordre les personnes peu regardantes.
Propreté : une campagne pour stopper les abus sur Uzès
La propreté est le cheval de bataille de tant de communes. Tant d'incivilités et tant de laisser-aller sont le lot quotidien de certaines personnes peu scrupuleuses à l'égard des autres. Il fallait réagir et agir vite face aux immondices, papiers jetés ici et là, tags à l'envi, ou encore déjections canines peu encourageantes, sans compter sur l'affichage parfois sauvage ou des poubelles bien mal employées.

Mercredi 8 février 2017, Jean-Luc Chapon, maire d'Uzès agit pour la salubrité publique, tout en faisant écho aux plaintes des habitants et des commerçants peu satisfaits d'une image dégradée malgré des moyens déployés annuellement pour stopper la dérive. Il annonce un plan de communication choc sur la propreté en touchant le porte-monnaie pour réveiller les consciences.

Des agents de la propreté et des policiers municipaux agissent ensemble pour faire respecter la législation en vigueur soutenus par une communication qui débute dès mercredi autour d'un affichage A4, A3 en ville, en grand format et sur les camions-déchets de la ville. Elle sera déclinée sous différentes formes. Des actions de sensibilisation sont également prévues dans les écoles du primaire au secondaire, en partenariat avec Marie-Françoise Valmalle, élue en charge de affaires scolaires et Gérard Bonneau, élu en charge de la propreté.

Stop à l'incivilité et aux gaspillages
Ras le bol de faire supporter aux contribuables annuellement 139 700 euros de frais pour lutter contre l'incivisme. Ce coût représente les frais de déchetterie de la ville pour stockage transitoire des déchets ramassés près des containers et des colonnes, la masse salariale communale représentant deux employés chargés de ramasser les détritus autour des containers dès 6h le matin, les véhicules, la prestation de l'entreprise de nettoyage de retraits des tags.

Jean-Luc Chapon rappelle que "c'est 139 700 euros que la Ville ne consacre pas à d'autres projets comme la rénovation de voirie, l'entretien des bâtiments ou l'investissement de modernisation de la ville." Le parti pris est bien donc de cesser de payer pour les autres "en touchant directement au porte-monnaie". 

Que dit le code pénal en matière d’abandon d'ordures... ?
Propreté : une campagne pour stopper les abus sur Uzès
L'article R. 633-6 du code pénal punit d’une contravention de la 3ème classe, le fait de déposer, d'abandonner, de jeter ou de déverser, en lieu public ou privé, à l'exception des emplacements désignés à cet effet par l'autorité administrative compétente, des ordures, déchets, déjections, matériaux, liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu'il soit (…).
Cette nouvelle infraction peut être constatée par la voie de l'amende forfaitaire, cas n°3 : 68 euros, amende forfaitaire majorée 180 euros, en cas de non paiement dans un délai de 45 jours.
 
L'article R.632-1 du code pénal punit d'une contravention de 2ème classe, le non-respect de la réglementation en matière de collecte d'ordures, portant notamment sur les heures et jours de collecte ou le tri sélectif.
 
Cette infraction peut être constatée par la voie de l'amende forfaitaire, cas n° 2 : 35 euros, amende forfaitaire majorée 75 euros, en cas de non paiement dans un délais de 45 jours.
 
Décret n° 2015-337 du 25 mars 2015 relatif à l'abandon d'ordures et autres objets - JORF n°0073 du 27 mars 2015

February 03 2017

14:12

Les CM2 de l'école St Anne d'Uzès sensibilisés à la prevention routière

Lundi 30 janvier 2017, les élèves de CM2 de l'école St Anne d'Uzès ont assisté à la prévention routière à vélo. 55 élèves sensibilisés par Corinne, policière municipale ont été formés juste après les primaires de l'école Jean Macé d'Uzès.
Les CM2 de l'école St Anne d'Uzès sensibilisés à la prevention routière
Ce lundi 30 janvier 2017, par demi-groupe, 55 CM2 en tout, de l'école St Anne d'Uzès ont assisté à une sensibilisation à la prévention routière. Les enfants ont visionné un support pédagogique intéractif qui les prépare également à obtenir leur diplôme du permis vélo.

Les enfants ont enrichi leurs connaissances grâce à l'intervention de Corinne, policière municipale à Uzès. "Au début je confondais les panneaux, maintenant je sais les reconnaitre"  commente une élève. Cette formation leur est utile pour la sécurité sur les routes en tant que jeune cycliste.

Pour la quatrième année consécutive, la Police municipale d'Uzès réalise l'intégralité de la sensibilisation à la prévention routière tant théorique, que pratique, avec le soutien de l'association gardoise. Elle intervient dans les deux écoles primaire d'Uzès, chaque année, pour l'ensemble des classes de CM2 du groupe scolaire Jean Macé et de l'école St Anne.

Au total, quatre classes de CM2 représentant plus de cent élèves ont été sensibilisées en janvier sur des séances de trois heures. La pratique aura lieu les mardi 18 et mercredi 17 avril 2017 au stade Pautex d'Uzès sur la piste vélo spécialement aménagée. Un seul élève de chaque établissement, ayant obtenu la meilleure moyenne aux deux épreuves, représentera son école à Nîmes parmi 200 à 230 concurrents, le 14 juin prochain à Nîmes.

February 02 2017

09:57

Jean-Luc Petitrenaud revient sur Uzès avec ses Escapades gourmandes

Jean-Luc Petitrenaud, célèbre chroniqueur gastronomique revient à Uzès pour une escapade gourmande dont il a le secret sur France 5, le dimanche à midi. Découvrez-le en compagnie des chefs Christophe Ducros de la Maison d'Uzès et Damien Babillaud du Vieux Castillon entourés de producteurs, 100 % terroir d'ici.
Jean-Luc Petitrenaud revient sur Uzès avec ses Escapades gourmandes
Jean-Luc Petitrenaud, célèbre chroniqueur gastronomique revient sur Uzès pour la troisième fois consécutive pour préparer une nouvelle "Escapades" sur France 5. Mercredi 1er et jeudi 2 février 2017, il a suivi un programme bien établi pour préparer cette nouvelle émission culinaire et de terroir, à regarder avec appétit dès dimanche 5 mars 2017 à 12h sur France 5.
"De belles accroches, j'avais adoré les marchés d'Uzès, la rencontre teinté de grand respect avec Jean-Louis Trintignant, qui voulait bien que l'on fasse quelque chose dans son vignoble, grand acteur qui m'a donné envie de revenir" dévoile Jean-Luc Petitrenaud.
Cette fois-ci, il choisit de mettre en avant "La Maison d'Uzès", 5 étoiles, membre Relais et Châteaux et son chef Christophe Ducros, ainsi que "Le Vieux Castillon" et son autre chef Damien Babillaud, deux établissements du groupe H8 Collection. 
 
Au détour d’une ruelle, en plein centre ancien, la Maison d'Uzès, discrète et à la fois imposante tel un hôtel particulier tricentenaire, demeure historique de la famille Chambon de La Tour datant du XVIIIe siècle charme et intrigue. Derrière la façade magistrale, un escalier monumental du XVIIe siècle et un escalier dérobé mènent aux chambres meublées dans un style contemporain. A La Table d’Uzès, le chef propose une cuisine du marché d’inspiration terroir local.

Christophe Ducros, nouveau chef de la Maison d'Uzès a fait ses classes sur la Côte d'Azur, à l'Oasis, restaurant gastronomique, deux étoiles Michelin en qualité de sous-chef. Pour cette séquence émotion, il propose de mêler à sa cuisine, son inspiration, ses origines, et ses coups de coeur. Trois rencontres l'ont marqué pouvant définir les caractéristiques d'un chef : "son enfance, les plats que l'on a mangé quand on était petit, l'endroit où l'on a habité et les chefs que l'on a cotôyé"  précise-t-il. Né à Valence, il grandit à Sète, bercé par la cuisine de sa grand-mère, avec un soupçon d'origine polonaise.

A l'image de l'ensemble des ces ingrédients, qui compose le personnage, il prépare au menu de la table de Jean-Luc Petitrenaud, "un tartare de veau, huitre de Tabouriech, comme un bortsh" ce potage préparé dans plusieurs pays slaves. Les huitres viennent de Sète, du bassin de Thau, où travaille son petit frère. "Le producteur recréée un système de marée. Il les sort deux fois par jour comme sur l'Atlantique." 

Jean-Luc Petitrenaud revient sur Uzès avec ses Escapades gourmandes
Le matin même, il part à la rencontre de Mikaël Gillion, artisan boucher pour sélectionner les meilleurs pièces de viandes qui composeront ces mets. Car il prévoit également "une volaille de chez Besson truffée, soupe à l'oignon doux, royale de foie gras" précise-t-il. Il s'entoure de ceux avec qui il aime travailler.

Julien Hurrard, torréfacteur à l'ancienne, de pont des Charrettes et Jean-Marc Tourel, artisan boulanger de la boulangerie du Moutas, pour la Figatine d'Uzès qui se mêleront à son dessert sur une table gourmande avec la "sphère chocolatée avec une crème mascarpone et son sorbet de poire", sans oublier Patrick Chabrier, vigneron à Bourdic, pour les vins Duché d'Uzès ou Denis Schmitt, peintre, sculpteur.

Vignoble AOP Duché d'Uzès en vedette
Jean-Luc Petitrenaud revient sur Uzès avec ses Escapades gourmandes
Au Vieux Castillon, Luc Reynaud, vigneron à St Siffret, vice-président du syndicat des vignerons AOP Duché d'Uzès présente dans une séquence inédite, un assemblage de vin d'appellation permettant de créer le vin destiné au plat du chef. Sur cette séquence ce sont des vins rouges de l'appellation, cépages syrah 40%, grenache 20% qui sublimeront le taureau fumé préparé par le chef, Damien Babillaud.

L'instant est magique. "Luc Reynaud, assembleur de vins m'a épaté dans cette sorte, d'élaboration, de construction des vins en fonction des palais de certains, c'est génial" évoque Jean-Luc Petitrenaud. Cette rencontre inédite conduit à la naissance d'une prochaine émission qui sera diffusée sur Sud Radio, de 10h à 11h, tous les dimanches. Dans "Au bistrot du marché", le chroniqueur partage ses recettes, ses bonnes adresses autour des meilleurs produits et fait découvrir des personnalités et des hauts lieux du patrimoine .

Ces Escapades de Petitrenaud, sur France 5 seront diffusées le dimanche 5 mars 2017rediffusées le samedi 25 mars 2017 à 12h25 sur France 5 (2 millions de téléspectateurs) et sur TV5 dans le monde entier (97 millions de téléspectateurs).

Remerciements à l'équipe MK2TV Production, Jean-Luc Petitrenaud, chroniqueur gastronomique, Claudie Toche, sa productrice, Guillaume Pont, son réalisateur, Christophe Boyer, directeur photographique et cameraman, Fabrice Hacout, cameraman, et Claude de Maeyer, ingénieur du son, Isabelle Germain, assistante du réalisateur et Sandrine Saudubray, maquilleuse, ainsi qu'à la production de France 5, France Télévisions de l’émission "Les Escapades de Petitrenaud".


January 18 2017

23:00

Yann Dortindeguey : en avant, marche !

Yann Dortindeguey. Quand on lui parle du mouvement En marche !, Yann Dortindeguey répond aussitôt «Enfin !». Installé depuis cet été à Saint-Quentin-la-Poterie après plusieurs années passées à Uzès, il a créé...
23:00

Un cavage aux Truffières d'Uzès

Un cavage aux Truffières d'Uzès Démonstration de cavage au chien aux Truffières d'Uzès. Ramassage des truffes noires à l'aide d'un chien truffier par Michel Tournayre.

November 30 2016

23:00

Les CM1 de Jean-Macé interviewent Jean-Luc Chapon

Les CM1 de Jean-Macé interviewent Jean-Luc Chapon Jeudi 1er décembre, les élèves de CM1 de la classe d'Anouar El Hemdaoui (groupe scolaire Jean-Macé) étaient reçus à l'hôtel de ville pour poser leurs questions au maire, Jean-Luc Chapon. Morceaux choisis.
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl